Épicerie, suite et fin

Dans un précédent article, je vous avais fait part des difficultés et inquiétudes de Nadine Rougeron, gérante de l’épicerie Vival à Valsonne.

Ces inquiétudes étaient légitimes mais elles n’ont hélas pas permis de « redresser la barre », malgré un léger sursaut consécutif à l’article rédigé dans les colonnes de ce blog.

L’épicerie ferme définitivement ses portes, Nadine ne pouvant plus faire face aux charges liées à son activité.

Je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée émue pour cette femme, qui, durant 2 ans s’est dévoué corps et âme pour permettre aux villageois de s’approvisionner « sur place ». Je pense également aux anciens qui devront courir jusqu’à St Clément ou Tarare pour faire leurs courses.

Vous pouvez exprimer votre solidarité avec Nadine Rougeron en rédigeant un commentaire ici même.

Christian.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :